18e dimanche du temps ordinaire C-2022  

« Que vais-je faire ? »

La parabole de l’Évangile que nous méditons est une exhortation à fonder notre vie sur le Christ ! Jésus, en personne, nous met en garde contre la tentation de bâtir nos existences sur les réalités matérielles et les richesses éphémères de ce monde : « Gardez-vous bien de toute avidité, car la vie de quelqu’un, même dans l’abondance, ne dépend pas de ce qu’il possède. » Mais alors de quoi ou plutôt de qui dépend l’importance de notre vie ? On ne le dira jamais assez, c’est le Seigneur qui est notre bonheur éternel ! Il est notre commencement et notre fin (notre Alpha et notre Oméga). Sans le Christ, nos vies perdent en profondeur spirituelle, en espérance, en foi et charité. Portées et vivifiées par la présence de Jésus, nos existences peuvent tenir, s’épanouir pour devenir au cœur de notre société et de l’Eglise des signes de son Amour, de sa Paix et de sa Sainteté.

Mais pour arriver à vivre en ce temps estival dans une connexion ininterrompue avec le Seigneur chacun est invité à entrer en soi et se demander : « Que dois-je faire ? ». Que cette période de vacances, pour certains d’entre nous, soit un moment favorable pour prendre du temps pour prier et méditer la Parole de Dieu. En nous mettant ainsi à l’écoute du Seigneur, nous saurons mieux répondre à ses appels pour reconnaître en Jésus-Christ la source de tout bonheur !

Bon dimanche et belle semaine !

Père Jean Paul AKA-BROU, Curé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.