30e dimanche du Temps Ordinaire 2021-B

« Que veux-tu que je fasse pour toi ? »

Au cœur de chacune de nos vies, le seigneur veut manifester sa puissance et sa charité en plénitude. Mais le voulons-nous réellement ? Avons-nous au fond du cœur un ardent désir de voir fleurir dans le jardin intérieur de notre cœur la sainteté du Christ ? Or, il faut que nous soyons habités par cette aspiration spirituelle incontournable, réelle condition pour grandir dans l’amitié avec Jésus. C’est à cette amitié entre Jésus et nous que fait écho l’évangile que nous méditons. En réalité, l’aveugle guérit de l’évangile représente chacun de nous avec nos cécités intérieures synonymes de fragilités spirituelles. Beaucoup d’éléments constitutifs de notre quotidien peuvent parfois se révéler être de réels freins qui nous éloignent de ce qui est vrai, beau et bien. Tout cela amène à lutter contre le péché et tout ce qui y conduit pour s’attacher au Christ seul vrai libérateur et sauveur de nos âmes.

Avec l’aveugle guérit, nous découvrons également à quel point il nous faut rechercher avec ferveur la présence de Dieu par le moyen de la prière. En priant, nous trouvons le chemin de la paix intérieur, de la guérison et de la joie profonde en Jésus. Aujourd’hui encore, Jésus s’adresse personnellement à nous et demande : « Que veux-tu que je fasse pour toi ? ». En effet, nous avons du prix aux yeux du Seigneur. Il attend notre réponse : une réponse confiante, une réponse pleine d’audace et de foi. Demandons l’audace et la foi de l’aveugle guérit, alors à nous également le Christ dira : « Va en paix ta foi t’a sauvé ».

Bon dimanche et bonne semaine !

Père Jean Paul AKA-BROU,
Curé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.