3e dimanche de Carême année C-2022  

« Peut-être donnera-t-il du fruit à l’avenir. »

Le carême est un moment idéal pour porter des fruits de conversion. Dieu pose sur chacun de nous et sur l’humanité entière un regard plein d’espérance. Si bien que dans sa bonté, le Seigneur veut sans cesse nous mener toujours plus loin dans la charité. Dans sa lettre de Carême 2022, Pape François rappelait que : « Le Carême nous invite à la conversion, au changement de mentalité, pour que la vie ait sa vérité et sa beauté non pas tant dans la possession que dans le don, non pas tant dans l’accumulation que dans la semence du bien et dans le partage. » Et, le Pape ajoutait : « Le premier agriculteur est Dieu lui-même, qui généreusement « continue de répandre des semences de bien dans l’humanité » (Enc. Fratelli tutti, n. 54). Dans le prolongement des paroles du Pape, l’Evangile qui inaugure la 3e semaine de carême met l’accent sur la grande patience de Dieu à notre égard.

La cause de la patience de Dieu, c’est son extrême bonté et la richesse de son pardon pour l’humanité. La parabole du figuier évoquée par Jésus à ses disciples est une invitation de plus à prendre résolument le chemin de la conversion, source de vie et de renouveau intérieur. Que la grâce du Seigneur nous fasse porter des fruits pour la plus grande gloire de Dieu.

Bon dimanche et bonne semaine !

Père Jean Paul AKA-BROU, Curé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.