5e dimanche de Carême 2022 -C  

« Moi non plus, je ne te condamne pas.
Va, et désormais ne pèche plus. »

Dans sa lettre de Carême 2022 Pape François incitait à redécouvrir ce temps liturgique comme un moment favorable de miséricorde. Pour évoquer ce temps propice, il disait : « Demandons donc à Dieu la patiente constance du cultivateur (cf. Jc 5, 7) pour ne pas renoncer à faire le bien, pas à pas. Que celui qui tombe tende la main au Père qui relève toujours. Que celui qui s’est perdu, trompé par les séductions du malin, ne tarde pas à retourner à lui qui « est riche en pardon » (Is 55, 7). En ce temps de conversion, trouvant appui dans la grâce de Dieu et dans la communion de l’Église, ne nous lassons pas de semer le bien ».

Ces paroles éclairantes du Pape invitent à grandir personnellement dans la connaissance de la miséricorde en osant vivre le sacrement de la réconciliation mais également en apprenant avec la grâce de Dieu à pardonner du fond du cœur à notre prochain. A l’école du Dieu riche en miséricorde devenons miséricordieux ! En cette 5e semaine de carême accueillons avec foi, cette parole de Jésus de l’évangile qui redit à chaque personne assoiffée de miséricorde : « Moi non plus, je ne te condamne pas. Va, et désormais ne pèche plus. »

Bon dimanche et bonne semaine !

Père Jean Paul AKA-BROU, Curé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.